En résumé

Dans ce projet européen, des élèves de différentes nationalités (allemande, bulgare, française, italienne, polonaise et slovaque) ont sillonné l’Europe. En tant que moyen de transport respectueux de l'environnement, ils ont tout naturellement choisi le train "Europe Express", dans lequel ils ont réservé des places dans la voiture-restaurant. Ils y ont rencontré d’autres personnes, ont mangé un menu international et se sont partis à la découverte de villes et de paysages européens.

Dans ce projet,  les élèves ont été amenés à se découvrir les villes du patrimoine mondial de l'UNESCO. Avec leurs partenaires européens ils ont travaillé à l’élaboration du voyage, dans les moindres détails : la création des tickets de train, les différentes destinations, la musique à bord du train, les menus… Les activités n’ont pas manqué.

Un objectif, pour n’en citer qu’un,  était de découvrir la richesse du  patrimoine européen et de créer un grand quizz final sur ce qu’ils avaient vu et appris pendant le projet. 

Du côté français, ce projet avait aussi pour objectif d’inclure des élèves à besoins particuliers avec un très faible niveau d’anglais  (CAP bâtiment), mais aussi de leur permettre d’établir un lien avec leurs futurs métiers : maçons, peintres et carreleurs.

L’une des richesses de ce projet est d’avoir réussi à inclure ces élèves dans un projet mené avec un autre lycée européen de type « traditionnel ». Il a donc fallu conjuguer le faible niveau des élèves français avec celui des élèves européens partenaires dont le niveau en anglais était meilleur.

La collaboration avec des partenaires européens et la thématique abordée a redonné  non seulement du sens à l’apprentissage des langues qui est parfois difficile dans les sections professionnelles, mais a replacé les élèves dans une dynamique de valorisation et de confiance. 

Ce projet s’est parfaitement inscrit dans les 3 axes du projet d’établissement : Viser l’excellence, améliorer l’image de l’établissement en accompagnant chaque élève dans un parcours ambitieux et développer l’estime de soi et le vivre ensemble.

Lien vers l'espace numérique de travail du projet, le TwinSpace.

  • Enseignant porteur du projet Géraldine MAZUE
  • Discipline(s) enseignée(s) Langues vivantes
  • Niveau Lycée professionnel
  • Etablissement EREA Alain-Fournier, Beaune (21)
  • Académie Dijon
  • Type de projet Recherche documentaire collaborative, Recherche et analyse d'informations, Interdisciplinaire et collaboratif, Inclusion
  • Durée 6 mois (de septembre à février)
  • Langues utilisées Anglais
  • Pays partenaires
    • Allemagne
    • Bulgarie
    • France
    • Italie
    • Pologne
    • Slovaquie
  • Outils TICE
  • Récompenses obtenues Label de qualité national, Label de qualité européen, Prix "Compétition européenne" en Allemagne

Objectifs

Objectifs éducatifs :

  • Ouverture sur le monde et découverte de l'altérité culturelle
  • Découverte de l'Europe et de son patrimoine par le prisme des monuments inscrits à l'UNESCO
  • Inclusion et travail en anglais avec des élèves de lycées traditionnels
  • Travailler en groupe 
  • Développer l'autonomie

Objectifs pédagogiques :

  • améliorer ses compétences d'expression orale et de compréhension écrite
  • établir un lien entre la thématique du projet et leurs futurs domaines professionnels (bâtiment)
  • acquérir des compétences numériques 

 

 

Organisation du travail

Entre partenaires, les échanges sont intervenus en amont et durant tout le temps du projet, par emails, par le biais de la Salle des Profs sur le TwinSpace et par visioconférence. 

Ces échanges ont permis : 

  • de discuter et de convenir d'un calendrier commun tout en respectant les périodes de stage  en milieu professionnel des élèves de CAP.
  • de s’accorder sur des tâches à réaliser en nommant un responsable pour chaque  tâche. 
  • de fixer des objectifs à atteindre, et qui soient réalisables.

Compte tenu du niveau d’anglais des élèves de CAP, les partenaires se sont entendues sur les tâches auxquelles ils ne participeraient pas en les positionnant dans la mesure du possible pendant les stages afin de ne pas les pénaliser et de leur permettre de suivre malgré tout le fil du voyage. 

La communication régulière entre les professeurs du projet en amont et pendant le projet a été essentielle et a permis non seulement de respecter le calendrier mais de garder le cap tout au long du projet.

Le plan a été publié sur le TwinSpace et s’établissait comme suit :

1) Septembre /octobre : Présentation générale du projet 

  • Pays d’origine des partenaires : Zeemaps
  • Ecoles (photo / légende) : Photoshop
  • Présentation des professeurs (photo/ légende)
  • Présentation des classes : Sway
  • Présentation des élèves : Padlet, video

Les élèves ont notamment participé à la présentation de l’école et des différents champs professionnels. Du côté français, la Zeemap a permis de faire un travail de remédiation (voire de découverte) sur les différents pays d’Europe impliqués dans le projet. La présentation des élèves partenaires a été l’occasion de revoir le vocabulaire de la description. Les élèves ont également rédigé leur présentation mais ils n’ont pas voulu qu'elles soient diffusées sur le TwinSpace. Il était encore trop tôt pour eux pour qu’ils acceptent de se livrer en raison d’un sentiment d’infériorité très marqué en début de projet. 

2) Octobre/ Novembre 

  • Choix de 4 à 6 destinations par écoles
  • Création de posters pour faire deviner les villes sur le forum                
  • Live chat entre au moins 2 écoles. Les élèves imaginent qu’ils sont dans une ville et donnent des indices pour la faire deviner aux autres 
  • Présentation des villes  (Padlet / Learning Apps)

Dans cette partie, les élèves français se sont prêtés  au jeu « Guess my city » en faisant des propositions en anglais pour deviner le nom des villes. Très souvent, ils ont trouvé la ville cachée, ce qui leur a donné envie de créer à leur tour des posters pour faire deviner leur ville. Un gros travail de recherche sur Internet a été fait pour réaliser un poster cohérent. Le manque de culture a souvent été problématique  mais leur recherche leur a permis de pallier aux manques. Cette activité a été un déclencheur et a levé beaucoup d’inhibitions.  

3) Novembre/ Décembre 

  • Création du ticket (canva)
  • Echange de Cartes et des lettres
  • Création et Concours de logos (Google forms)

Toute cette partie de création est très valorisante pour les élèves car ils échangent sans pour autant trop s’impliquer en anglais. Ils ont très vite appris à utiliser l’outil Canva. Les élèves français étaient également responsables du concours de logo et de l’organisation du vote. 

4) Janvier

  • L'UNESCO, film : https://bethechangetakethechallenge.wordpress.com/
  • Réflexion sur le train comme moyen de transport éco-responsable.     
  • Découverte des monuments du Patrimoine Mondial de l’UNESCO (Padlet / Learning Apps / exposé) / Kahoot Quiz sur les monuments
  • Le voyage : création d’un menu  bio pour le wagon restaurant (photogramio), apprendre à se connaître, conversation entre les passagers d’un même wagon, passe-temps, famille etc. (puzzlemaker)

La partie sur l'UNESCO était la plus difficile. Aussi, il était convenu que les élèves français ne participeraient qu’à la partie conversation dans le train. 

En stage pendant ce moment-là, les élèves ont donc travaillé à leur retour sur les documents postés par les partenaires en les adaptant. Leur tâche, qui n’a pas été postée car elle arrivait trop tard, a été un exposée sur un site inscrit au Patrimoine de L’UNESCO. Pour cela, ils ont choisi la Citadelle de Besançon que nous avions visitée ensemble. A ce stade du projet,  le groupe français s’est retrouvé à trois élèves, sur les cinq présents au départ.

Cela leur a permis de retravailler les présentations, de parler d’eux et de leurs hobbies. Chaque fois, la scène a été rejouée pour travailler l’expression orale. 

5) Février           

Final Master – Quizziz

Evaluation : Answergarden, présentation Prezi

Pour cette dernière partie, les élèves français ont souhaité réaliser une petite vidéo en anglais pour exprimer leur ressenti et dire au revoir à leurs partenaires européens. 

 

 

Activités réalisées par les élèves

  • Photos et création d’un popplet pour présenter la classe.
  • Participation au jeu « Guess the city »  (deviner et faire deviner une ville avec un poster)
  • Travail sur l’UNESCO et le patrimoine mondial : exposé sur la Citadelle de Besançon. (mais non intégré au TwinSpace car hors période)
  • Organisation  et participation au concours de logos

Bilan

Si toutes les activités langagières ont été travaillées et évaluées, ce travail a permis d’améliorer en priorité les compétences d’expressions orales et de compréhensions écrite grâce à des jeux de rôles reprenant les dialogues des wagons (EOI). Tous les supports écrits échangés sur et en dehors du TwinSpace ont permis d’améliorer les capacité de compréhension écrite. 

Ce projet leur a, par ailleurs, permis de développer des compétence  numériques avec l’utilisation des outils numériques (CANVA, Google Forms, videoshow etc…) qu’ils ont pu réinvestir dans d’autres disciplines.

Ils ont également appris à travailler en groupe et à collaborer de manière autonome. 

Outre ces compétences acquises tout au long du projet, ce dernier leur a aussi permis de s’ouvrir à leur partenaires européens et d'élargir leur horizon culturel. En effet, les élèves d’EREA ont souvent peur d’aller à la rencontre des autres et ont parfois des idées bien arrêtées. Il y a aussi la peur d’être stigmatisés en tant qu’élèves à besoins particuliers, la  peur de ne pas connaître les codes et de ne pas être acceptés par l’autre, tout comme la peur d’aller vers l’autre tout simplement. Mais, il est certain que ce projet leur a permis d’aller de l’avant et de dépasser leur préjugés et leurs craintes initiales. 

Un des éléments facilitateurs fut l’accueil exemplaire que les partenaires ont réservé à mes élèves. Cet accueil a grandement contribué au succès du projet dans lequel mes élèves se sont sentis intégrés et partie prenante. Ce projet a d’ailleurs servi de déclencheur pour mener à bien un autre projet tourné vers l’international : un voyage de fin d’étude en Allemagne.

Le côté inclusif de ce projet leur a permis de réaliser des tâches qu’ils ne pensaient pas pouvoir réaliser (discuter dans les wagons virtuels, présenter une ville de leur choix…) et ainsi de prendre confiance en eux. Ils ont pris beaucoup de plaisir à travailler sur ce projet. 

L’utilisation régulière du numérique leur a permis de découvrir de nouveaux outils qu’ils ont pu ensuite réutiliser dans d’autres matières pour des présentations diverses. 

Enfin, grâce à ce projet, ils ont découvert et fait découvrir le patrimoine mondial de l’UNESCO, et ils ont pu se sentir des citoyens du monde.

  • Qu'est-ce qu'eTwinning ?eTwinning est une action européenne qui offre aux enseignants des 33 pays participant la possibilité d’entrer en contact afin de mener des projets d’échange à distance avec leurs élèves à l’aide des TICE.
  • Découvrir les projetsConsulter les témoignages et les exemples de projets partagés par des enseignants « eTwinneurs » !
  • Comment monter votre projet ?Un guide pas à pas pour vous accompagner durant chaque étape du projet.

Suivez eTwinning
et restez informé des dernières nouvelles de la communauté !